Les 4 formes COMBINÉES

Les 4 formes COMBINÉES

Dans un article précédent je vous avais parlé des 4 formes dans le bonsaï. Si vous vous en souvenez il s’agissait de la forme verticale, de la forme penchée, de la semi-cascade et de la cascade.

Je vous avais également dit que cette codification entretenait un rapport étroit avec la souplesse et que ces forme pouvaient se combiner.
Car il y a toujours plusieurs chemins possibles des racines au sommet 😉


Voyons donc ensemble quelles sont les associations possibles et la diversité des potentiels et nous verrons qu’il sont souvent le fruit d’un accident.

L’accident

La combinaison de forme est une association de deux formes qui auraient suivi deux croissances différentes. Le collet et le départ de tronc (1ère forme) servent de support à une 2ème croissance, la suite du tronc et le branchage.
Personnellement j’aime me balader en nature et je constate souvent que les arbres et arbustes sont grignotés par les animaux, renversés par un affaissement de terrain, frappés par la foudre, battus par les vents ou déchiquetés par les machines d’entretien en bord de route.

terrassement
Terrassement


Mais la nature reprend toujours ces droits et elle nous démontre encore et toujours sa vigueur et son potentiel de résilience.
Pour beaucoup d’entre eux, qui se moquent bien de l’esthétisme, il s’agit de survivre coûte que coûte.

Pour quelques élus cela génère un mouvement et une histoire que nous saurons déceler.

Ceux-là attirent l’attention et forcent le respect. C’est ce que nous cherchons, un arbre avec du caractère, un élément perturbateur.

Le dessin m’a appris cela.

Petite anecdote sur le dessin

Quand j’étais en apprentissage de mon métier de souffleur de verre, nous avions des cours de dessins. Notre professeur, un hongrois un peu fou, nous répétait sans cesse:
 » Il faut toujours un élément perturbateur pour créer la vie sur votre feuille. » Roulez les R en lisant cette phrase et vous comprendrez!


Les trompe l’oeil sont froids et les constructions trop symétriques manquent de vie.
Souvenez-vous en pour mettre en forme vos bonsaïs, mais attention à n’en pas faire un système.

En effet cela peut devenir grossier de vouloir à tout prix justifier une erreur ou un défaut s’il n’est pas exploitable. Tout comme avec nos enfants la tendresse que nous développons envers eux peut attendrir le regard et nous faire oublier certains « défauts » de caractère.


On cherche l’expression du hasard sans oublier la nécessité de suggérer.

Benoît Grandjean

Le caractère

Ce caractère propre à l’arbre, à son espèce, est très difficile à imiter.

En fait c’est impossible: avez-vous la capacité de recréer le mistral, la canicule, les inondations, le gel? Vous mettriez-vous dans la peau d’un mouton pour brouter sauvagement votre bonsaï? Dites-moi que non je vous en prie! Toutes ces conditions climatiques et évènementielles font qu’un arbre est un arbre.

moutons-blancs
Nous ne sommes pas des moutons


C’est donc ce caractère particulier que nous allons chercher à mettre en valeur. Apprendre à jouer avec les défauts d’un arbre et en faire sa marque de séduction est un exercice d’équilibriste.

En même temps nous souhaiterions qu’il réponde aux critères codifiés de la nomenclatura pour être sûr d’avoir été un bon élève. Et souvent l’effet produit est inverse.

Un évènement incroyable

Donc l’accident ou l’élément perturbateur est l’évènement le plus incroyable inscrit dans l’écorce de l’arbre.


La branche qui dérange est plus proche de la nature!

Francisco Ferreira


Il arrive que tout un travail de mise en forme soit rendu caduque par la volonté de l’arbre. En conséquence de quoi il vous demandera de vous adapter et de faire avec ce qui reste.

Toute la vision que nous en avions doit être remise en cause.


C’est peut-être ce qui peut vous arriver de mieux!

Thierry Font


Enfin vous allez écouter l’arbre 😉 Et vous allez devoir changer de forme..

Les 7 formes combinées

Voyons maintenant les combinaisons possibles de ces 4 formes initiales souvent issuent d’un accident.

Voici les 6 formes issues des 4 premières:

. La forme verticale puis en semi-cascade

forme-verticale-semi-inclinée
Verticale/Semi-cascade

. La forme verticale puis en cascade

forme-verticale-cascade
Verticale/Cascade

. La forme penchée et verticale

forme-inclinée-verticale
Incliné/Verticale

. La forme penchée dans un sens puis inclinée dans l’autre

forme-penchée-incliné-autre-sens
Penché puis incliné dans l’autre sens

. La forme penchée et en semi-cascade

forme-inclinée-semi-cascade
Incliné/Semi-cascade

. La forme incliné puis en cascade

forme-inclinée-cascade
Incliné/Cascade

. La forme en double cascade puis inclinée

forme-double-cascade-inclinée
Double cascade puis inclinée

Ce qu’il faut retenir

Vous l’avez deviné nous commençons à agrandir le champ des possibles. Quoi de plus normale quand nous avons affaire au vivant! Cette codification ne pourrait être complète sans vous parler dans un prochain article des styles. Chacun son style. Nous parlerons balais par exemple…

Et vous quelle est est votre combinaison préférée?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •